Le journal de Gary

En douce compagnie...

Me voilà à une heure à laquelle on n’a pas trop l’habitude de me voir.
Gil est parti il y a une heure. Un peu tôt à mon goût mais il avait l’anniversaire du fils d’une amie. Du coup, il est parti plus tôt.

J’ai passé un bon week-end.
Gil est arrivé alors que les petits fours étaient en train de cuire ! Merde mauvais timing de 10 minutes !! ! Il a fait vite je trouve. On a donc mangé un bout et bu un verre. On s’est raconté notre semaine en se dévorant des yeux ! Puis il est allé prendre une douche pour que l’on parte au ciné. Il était beau dans sa chemise noire et il sentait super bon (Bleu de Chanel lui va super bien !). On est sorti dans le froid et le vent pour se rendre au cinéma. On est allé voir Bumblebee. C’était pas mal. Pendant toute la séance on s’est caressé (presque chastement, j’ai bien dit presque). Je pensais être tactile mais Gil l’est bien plus que moi !! ! Il me bat haut la main !! ! Et je ne vais pas m’en plaindre. Une fois rentré on a passé un bon moment également !! !
On a du s’endormir vers 2 heures.
Au petit matin échanges de caresses et de baisers qui ont amené à un inévitable rapprochement des corps. Alors moi niveau sex, je ne suis ni du matin ni du soir. Je suis de toute la journée ! Et je démarre très vite à la moindre sollicitation ! On a pris un petit dej sur les coups de 11h puis on s’est maté un film. Avant ça, on a remis le couvert sur le canapé !! ! Infatigables lui et moi et toujours sur la même longueur d’onde sexuelle. C’est vraiment bien !
Pendant tout le week-end je me suis dit que ça pourrait être lui, qu’il pourrait être le bon… J’ai tenté de sonder ce qu’il ressentait mais il n’a rien laissé transparaitre, à part un "J’ai envie de toi" lâché pendant le film mais qui n’était pas surprenant. Sinon rien. Une tombe sur cet aspect là pendant tout le week-end… Bon, ce n’est pas bien grave. Il faut se laisser le temps.
Tout semble aller bien.

Et pourtant, ma voix off me murmure un truc. Je ne sais pas si c’est de l’intuition ou si ce n’est que mon imagination mais dans le dernier quart d’heure Gil était éteint. Je ne saurais dire pourquoi. Je l’ai senti mal à l’aise. Fuyant. Il ne s’est rien passé de précis. Je savais qu’il devait aller à cet anniv. On vivait nos derniers moments jusqu’à une prochaine rencontre (s’il y a). Je languis ce soir de pouvoir lui envoyer un sms et savoir comment il va.
J’essaie de passer ce soir pour dire ce qu’il en est.