Le journal de Gary

Mardi de Noël.

Aujourd’hui c’était Noël.

Je languissais de retrouver les enfants. Ce n’est pas qu’ils m’ont manqués en une soirée mais j’avais envie de vivre la journée de Noël avec eux. C’est la fête des enfants après tout !! ! Mon second croit encore au père Noël. Certainement la dernière année… Alors autant en profiter ! L’an prochain ce sera terminé tout ça !

Les enfants ont apprécié leurs cadeaux et c’est l’essentiel ! Pas de déception, pas de cadeau à côté de la plaque (même si la liste a été suivie dans l’ensemble).
Demain on est déjà mercredi. Ca passe trop vite… Et je suis super crevé… Il faut que je me repose, que je me couche tôt, que les enfants dorment le matin ou que je m’accorde des siestes si ce n’est pas le cas. Je dois me reposer. Je ne veux pas commencer la nouvelle année en étant fatigué. Hors de question.
Mes repas se sont bien passés également. Hier chez mes parents avec mon petit frère, ce midi chez mes parents toujours, avec mon grand frère. Accompagnés des compagnes et enfants. C’était cool. Bonne ambiance ! Hier soir, avec mon petit frère, on s’est pris un fou rire comme je n’en avais pas eu depuis longtemps. Que ça fait du bien ! Ca permet de décolorer un peu nos problèmes. Rire à en pleurer et en avoir mal au ventre ! Que c’est bon !

Ces derniers jours sont entrecoupés de sms avec Gil. Ce garçon a tout ce qu’il faut : Beau, charmant, un corps d’enfer, gentil, sex, tendre, un regard expressif, attentionné… Il en existe peu des comme ça. Quand je pense à son ex qui l’a laissé partir… Et doucement, au fil de nos sms et en souvenir du week-end passé avec lui, je commence à penser à lui à autre chose qu’une jolie rencontre. Je ne parle pas de sentiment, c’est trop tôt. Mais ce garçon ne me laisse pas insensible. Et c’est réciproque. Je me laisse porter. Je ne retiens rien. Et si je tombe amoureux et bien ce sera très bien…
Je compare le dernier Noel que j’avais partagé avec Greg (cf le début de mon journal). Il avait décidé que l’on ne se ferait pas de cadeau car on n’était pas ensemble ni le 24 ni le 25. Je n’avais trop rien dit. Une semaine après il changeait subitement d’avis. Je lui ai dit qu’il était difficile à suivre dans ses idées et raisonnements… Le hic c’est qu’il ne savait pas quoi m’offrir… C’est pour qu’il ne voulait pas que l’on se fasse de cadeau : il ne savait pas quoi me prendre alors que je savais que je lui prendrai Terre d’Hermès car il l’avait apprécié lors d’un arrêt dans une parfumerie. Mais lui ne savais pas. Il ne savait pas quoi m’offrir car il ne me connaissait pas, qu’il ne connaissait pas mes goûts et qu’il n’avait pas pris la peine de le faire. A quoi bon ? Quelle utilité ? Quand on est égocentrique, on ne s’attarde pas à ce genre de détail. Pour l’anecdote c’est moi qui lui ai soufflé une idée de cadeau. Un bracelet, que j’ai jeté sur son lit quand il m’a dit de partir de chez lui à une heure du mat.
Je n’ai aucun regret sur ma rupture d’avec Greg. Il ne savait pas m’aimer. Pas comme je voulais.

Allez j’arrête là en vous souhaitant un joyeux Noël !

A demain !