Le journal de Gary

Un lundi après une belle soirée.

Je suis de retour de mon escapade chez Gil. Une fois les enfants déposés chez leur mère je suis repassé à l’appart prendre mon sac que j’avais préparé en douce et deux trois bricoles (dont une bouteille de blanc). Une heure et demi plus tard, après une conduite de nuit par des virages improbables, une forêt domaniale toute droit sortie de l’imaginaire de Stephen King et un chien de chasse tout aussi perdu que moi qui a déboulé devant mon parechoc, je suis bien arrivé !! ! Même je GPS était précis !

Gil m’attendait dans le froid de décembre sur le pas de sa porte. J’ai pris mes affaires et on est rentré se mettre au chaud. Son appart est bien. Coquet, chaleureux, agréable, spacieux. On s’y sent bien. On a pris un verre au salon en se faisant des bisous et des câlins. Et de baiser en caresses, on est passé aux choses sérieuses alors que le blanc était encore bien frais. J’avais été prévenu que l’on mangerait surement réchauffé. Et ce fut le cas. Au lit, Gil dégage une puissance sexuelle rarement vue. C’est très sex. Et c’est un très bon moment.
Après une petite douche on est passé à table. Le repas était vraiment bon ! Mais l’appétit n’est pas au rendez-vous quand je suis avec lui. Je ne sais pas pourquoi. J’ai fait honneur à son plat tout de même ! On a aussi parlé de nos vie : mes enfants, son ex, son job. Il me disait s’ennuyer et avoir fait le tour de son poste actuel et qu’il n’aurait pas de perspective d’avenir là où il est. Il pourrait chercher quelque chose… près de chez moi !!! ! Je rappelle qu’il est originaire d’ici et qu’il était parti pour s’installer avec son copain. Du coup, il n’a plus vraiment d’attache… Je dis ça, je dis rien.

Puis, recalin sur le minuscule canapé qui oblige à une promiscuité plus qu’agréable. Il m’a dit que je l’apaisais. Moi je suis bien avec lui. Il avait sa tête posée sur mon torse et il me fait remarquer : Ton cœur bat vite. Je ne sais pas s’il bâtait vite. Peut-être qu’il bâtait pour lui…
A nouveau, de caresses en baisers on est repassé aux choses sérieuses… Lui qui ne le faisait que deux fois par an avec son ex… Ca doit lui changer !!! !

Au moment de nous endormir je lui ai demandé : On est quoi toi et moi ? Il m’a répondu : Je ne sais pas. J’ai ajouté : On est deux mecs qui allons dormir car il se fait tard ! Je n’en sais pas plus. Après, je sais que nous nous plaisons et qu’il y a une forte attirance entre nous. Je voudrais aller plus vite que la musique et que l’on se sache où on va. Il est plus réticent. Je respecte, il n’y pas de souci. En fait, j’ai juste envie qu’il me dise qu’il est amoureux de moi. Est-ce réciproque ? Pas pour le moment, c’est un peu tôt pour ça mais je pourrais tomber amoureux de lui sans souci.

Au petit matin, le réveil a sonné. Je ne voulais pas me lever ni le laisser. Il m’a proposé de rester et qu’il me rejoindrait à midi. Je n’ai pas accepté et je le regrette. J’aurais passé la matinée dans son appart, et on se serait vu à sa pause déjeuner. Quel con je suis. Comme je récupère les enfants ce soir j’avais des courses à faire mais j’aurai pu les faire après. J’ai perdu une occasion de le voir.
Avant de partir j’ai déposé une pierre en forme cœur que j’ai trouvée l’autre jour en baladant avec les enfants. J’y avais inscrit la date d’hier.
A 13 heures il m’a envoyé un sms pour dire qu’il avait trouvé la pierre et que ça l’avait touché. Oui je suis très clairement en train de le draguer !! ! Je veux qu’il tombe amoureux.

Pour l’heure je vais arrêter là. Les enfants arrivent dans trois quart d’heure et je dois ranger mes affaires pour qu’ils ne soupçonnent pas mon escapade.

Passez un bon réveillon les amis !

A l’année prochaine !