Le journal de Gary http://gary.journalintime.com/ En pleine réflexion sur ma vie. A un tournant de mon existence. A l'aube la quarantaine et en quête de sérénité, je remets mon quotidien en question. fr 2019-01-16T23:46:10+01:00 http://gary.journalintime.com/Amer-et-cru Amer et cru. Je continue mes frasques sexuelles… En quatre jours, quatre mecs différents et des louanges sur mes prouesses sexuelles, ma sensualité, ma virilité ou mon physique. Et j'en ai rien à foutre. Non, je ne fais pas mon blasé. Mon physique je le déteste en ce moment. J'ai du mal à me voir dans un miroir alors accepter des compliments de mecs que je connais à peine c'est plutôt compliqué. Et pourtant j'arrive à trouver des candidats pour passer dans mon lit. Demain il y en aura un autre. Pas encore vendredi et possible deux samedi. Ouais, je plais alors que je me déteste. Beau pied de Je continue mes frasques sexuelles… En quatre jours, quatre mecs différents et des louanges sur mes prouesses sexuelles, ma sensualité, ma virilité ou mon physique. Et j’en ai rien à foutre. Non, je ne fais pas mon blasé. Mon physique je le déteste en ce moment. J’ai du mal à me voir dans un miroir alors accepter des compliments de mecs que je connais à peine c’est plutôt compliqué. Et pourtant j’arrive à trouver des candidats pour passer dans mon lit. Demain il y en aura un autre. Pas encore vendredi et possible deux samedi. Ouais, je plais alors que je me déteste. Beau pied de nez, non ? Si au moins l’un d’entre eux me mettais plus bas que terre par rapport à mon physique ce serait tellement mieux. Enfin remis à ma place.
Alors oui, je sais baiser. Ouais, ça je sais. Non ce n’est pas une prédisposition à être un bon coup. J’ai appris sur le tas. Je sais qu’ils aiment que je leur lèche langoureusement le cou, être caressés, qu’une petite morsure du bout des dents les excite, qu’une étreinte un peu forte les fait soupirer, qu’une succion de l’oreille les fait frémir, qu’une bonne pelle pendant quand je les prends les met en transe. Oui, ça plait à 90% de mes partenaires. J’ai trouvé une recette qui marche.
Et je leur mens. Ils pensent que je leur fais l’amour alors que je les saute. Alors oui pendant un moment ils se sentent aimés, désirés, importants. Mais il n’en est rien. Je les regarde gémir, je les regarde prendre leur plaisir en attendant le fameux "elle est bonne ta queue". Ouais, elle est à la pistache du con ! Je garde le contrôle pour maitriser le moment, pour qu’ils prennent leur pied. Oh ne vous en faites pas, je prends le mien. Tout le temps, j’ai mon éjac. Mais je ne vibre pas. Ca fait longtemps que je ne vibre pas. Peut-être une surconsommation inutile de sex.
Je suis un imposteur. Je donne le change. On me donne presque le bon dieu sans confession avec ma vie de père divorcé. Mais je passe mon temps à baiser. Et ces pauvres gars m’envoient un sms quand ils sont rentrés chez eux me disant qu’ils ont apprécié le moment comme on fait lors d’un premier rendez-vous au resto. Et je réponds faussement que le moment était bon. Oui c’était bon mais pas de là à envoyer un message. Je suis un imposteur.
Mais au fond on est seul. Alors on vole des moments de tendresse à un gars rencontré sur une appli car on n’est que des gros paumés qui trainent leur solitude de lit en lit. On essaie de faire l’amour alors que l’on baise. On est les oubliés des sentiments. On est les quadra esseulés.
On n’est rien.

]]>
2019-01-16T23:46:10+01:00
http://gary.journalintime.com/Des-raisons-objectives Des raisons objectives. Bon, l'histoire avec Gil est en train de passer. Ca n'a pas assez duré pour que ce soit si prégnant. Bien sûr, les premiers jours n'étaient pas facile car tout a été très soudain. Mais au fil du temps ça s'estompe. Avec le recul ça aurait été compliqué avec Gil. La distance c'est assez rédhibitoire. Je me rends compte qu'avec ma situation c'est compliqué. La garde alternée m'empêche de vivre certaines choses. C'est normal. Une semaine sur deux je suis père et uniquement père. Du coup, je ne suis disponible pour personne. Bob avait raison quand il disait que la distance Bon, l’histoire avec Gil est en train de passer. Ca n’a pas assez duré pour que ce soit si prégnant. Bien sûr, les premiers jours n’étaient pas facile car tout a été très soudain. Mais au fil du temps ça s’estompe.

Avec le recul ça aurait été compliqué avec Gil. La distance c’est assez rédhibitoire. Je me rends compte qu’avec ma situation c’est compliqué. La garde alternée m’empêche de vivre certaines choses. C’est normal. Une semaine sur deux je suis père et uniquement père. Du coup, je ne suis disponible pour personne. Bob avait raison quand il disait que la distance était un frein à une histoire. Il était dans le vrai et je ne voyais pas. Je voulais tenter quelque chose avec lui. Lui, dès le départ, ne montrait aucun signe particulier. Et il avait raison. Il était dans le vrai là où moi je voyais un histoire romanesque. Pfff, quelle connerie ! Des fois je suis con ! Donc, le prochain, s’il est à plus d’une demi heure de route je laisse tomber. C’est bien mieux ainsi.
Après, il y a son physique. Il est très bien foutu. Moi pas du tout. A un moment ça m’aurait monté à la tête et je l’aurai mal vécu. Je le sais. En ce moment je suis très mal dans ma peau. Alors même si ça aurait été mon mec, ça m’aurait poser souci. Pas une question de jalousie mais un truc du genre : Il est bien foutu et pas moi. Je le savais assez branché sur le physique. Je me dis qu’il est possible qu’à un moment il ait ouvert les yeux sur cet aspect là.
Et puis, il y a mes enfants. Depuis l’instauration de la garde alternée on vit en vase clos. Et je pense que je ne saurai pas faire de la place à quelqu’un dans la vie de mes enfants. Je suis bien trop papa poule pour ça. Ce n’est pas par rapport à Gil mais c’est d’une façon générale. Ce n’est pas non plus le fait que ce soit un homme ou une femme. C’est juste que ce sont MES enfants et que je n’envisage pas qu’une autre personne vive avec eux, qu’une autre personne partage notre quotidien, qu’une autre personne ait de l’autorité sur eux. Je ne saurai pas faire. Jusqu’à présent tout est bien scindé. Pendant ma semaine de garde je suis 100% pour eux. Pendant l’autre semaine je pense à moi. Mais cumuler les deux me semble, à ce jour, pas possible. Je ne saurai pas comment m’y prendre. Alors oui, le rôle de beau père ou de belle mère n’est pas simple et je ne voudrais pas que ça m’arrive !! ! Mai bon ça s’apprend. Mais pour l’instant, c’est trop tôt. Je ne me sens pas de faire ça. J’aurai tout le temps de me pencher sur la question quand j’aurai rencontré quelqu’un. Et comme c’est pas dans mes projets, c’est pas demain la veille.

Aujourd’hui demandes de plan sex à foison !! ! A l’heure où j’écris ces lignes deux gars aux alentours me demandent de les rejoindre chez eux (ou à l’hôtel (Ah, les gars de passage…)) et un de mes réguliers est à deux doigts de me rejoindre.
Mais ce soir je suis crevé. Il est presque minuit et je suis toujours debout alors que j’ai du mal à me lever le matin…
Et puis j’ai déjà baisé en sortant du taf ! Alors oui, dans l’absolu, le faire plusieurs fois ne me dérange pas. Mais là trop crevé pour quoi que ce soit.

Allez, stop pour ce soir. A demain les amis.

]]>
2019-01-15T23:37:31+01:00
http://gary.journalintime.com/Rencontres-multiples Rencontres multiples. Ma soirée d'hier avec Tony était moyenne. On a pris un verre et on a grignoté un bout. Et en fait, il n'avait qu'une seule envie : que je le saute. J'avais préparé un repas car il habite loin. Mais on ne l'a pas consommé. J'adore faire les trucs pour rien... Après en terme de personnalité on n'est pas vraiment compatible. Il a 33 ans, j'en ai 39. Je suis père, il vit chez ses parents. Bref aux antipodes. Il a des avis très tranchés sur certains points, il est assez intransigeant et semble vivre dans son monde. Je regrettais de lui avoir proposé de passer la nuit à la maison. Mais Ma soirée d’hier avec Tony était moyenne. On a pris un verre et on a grignoté un bout. Et en fait, il n’avait qu’une seule envie : que je le saute. J’avais préparé un repas car il habite loin. Mais on ne l’a pas consommé. J’adore faire les trucs pour rien… Après en terme de personnalité on n’est pas vraiment compatible. Il a 33 ans, j’en ai 39. Je suis père, il vit chez ses parents. Bref aux antipodes. Il a des avis très tranchés sur certains points, il est assez intransigeant et semble vivre dans son monde. Je regrettais de lui avoir proposé de passer la nuit à la maison. Mais bon, il venait de loin. Sexuellement, ça allait. On avait les mêmes trips. On était sexuellement complémentaires. C’était un bon moment. En revanche physiquement, ce n’est pas ça. Je ne l’imaginais pas comme ça. Son visage me plait. Mais de corps c’est pas mon kif… Mais pas du tout… Après avoir eu un canon comme Gil, je suis connement exigeant. Après il ne faut pas se forcer. Pour une nuit ça va. Le reste, non. Et puis a façon de m’appeler Loulou. Je ne suis pas son Loulou. Je suis le loulou de personne.
On a dormi ensemble et du coup j’ai super mal dormi. J’ai été crevé toute la journée. Et là c’est pas mieux.
Il y a parfois des erreurs de casting. Là, on y est en plein…
Ca va me servir de leçon : je m’interdis tout plan que je ne sens que moyennement. Là, c’est vrai que je n’étais pas super bien. Du coup, je me suis un peu précipité.

Ce soir j’ai rencontré un gars avec qui j’avais parlé avant l’épisode Gil. Un gars plutôt charmant avec de beau yeux bleus et un cops bien sexy. Lui aussi avait envie de me voir. Du coup c’était sympa ! On a passé un bon moment et j’ai bien kiffé son physique. Au pieu, c’était pas mal du tout. On a bien pris notre pied. J’aurai bien aimé qu’il dorme à la maison. Je l’ai caressé un petit moment pour le faire rester mais ça n’a pas marché. Je n’envisage rien avec lui car il est loin. Et je ne pense pas l’intéressé plus que pour un plan sex. Il m’a quand même envoyé un sms en me disant qu’il avait bien aimé notre rencontre.
Je suis un peu pathétique de m’accrocher comme ça au premier venu…

Si vous pensez que je passe mes soirées à m’envoyer en l’air, vous ne vous trompez pas !!! !

Allez, je file au lit.

]]>
2019-01-14T23:56:00+01:00
http://gary.journalintime.com/En-boucle En boucle. J'attends Tony qui devrait arriver dans quelques temps. Il est sur la route. J'ai maintenu le rendez-vous malgré une envie plutôt moyenne… On verra ce que ça donne. M'occuper m'empêche de penser. Alors, c'est bien comme ça ! Mais j'ai besoin d'écrire. De vider mes mots ici. Avant de partir, et comme souvent le dimanche quand je me prépare, mon second me dit : Lui : Papa, j'ai pas envie de te quitter. Pourquoi maman ne vient pas ici avec mon petit frère, mon chien. Ne me dis pas que c'est pas possible. Mais bon, cette fois, tu ne fais pas ton plan. Moi : Mais de quel plan du J’attends Tony qui devrait arriver dans quelques temps. Il est sur la route. J’ai maintenu le rendez-vous malgré une envie plutôt moyenne… On verra ce que ça donne. M’occuper m’empêche de penser. Alors, c’est bien comme ça !

Mais j’ai besoin d’écrire. De vider mes mots ici.
Avant de partir, et comme souvent le dimanche quand je me prépare, mon second me dit :
Lui : Papa, j’ai pas envie de te quitter. Pourquoi maman ne vient pas ici avec mon petit frère, mon chien. Ne me dis pas que c’est pas possible. Mais bon, cette fois, tu ne fais pas ton plan.
Moi : Mais de quel plan du parles ?
Lui : Eh bien que d’être avec maman et puis après qu’elle se retrouve seule avec trois enfants !
Moi : Mais de quoi tu parles ? Qui parle de ça ?
Lui : Eh bien tout le monde
La discussion s’est arrêtée lorsque j’ai dit qu’il fallait que je termine de m’habiller car on allait être en retard.

Donc, selon les dires de mon second (qui malheureusement, sont souvent vrais), mon ex dit à qui veut l’entendre que j’ai comploté pour qu’elle se retrouve seule avec ses trois gosses !! ! Ah mais là il lui faut un lion d’or ou un oscar pour le scénario du mélo de l’année !! ! Dérouler le tapis rouge et surtout sortez vos mouchoirs. Une pauvre femme, esseulée par son mari, élève seule ses trois enfants. En véritable mère courage, elle lutte avec acharnement contre les difficultés de la vie. Non mais c’est magnifique ! Avec dans le rôle principal : Ophélie !!!!!
Mais je n’y crois pas !! ! Elle ose dire ça !!! ! On est séparé point barre. Je rappelle qu’elle n’a jamais voulu de la garde alternée ! Et là elle se plaint d’avoir trois enfants à mi temps ! Et détail de la plus haute importance : le troisième n’est pas de moi mais de son gros lard de mec qui l’a engrossée et qui vit à cent bornes de là. Et c’est ma faute si môsieur préfère rester jouer à la console chez papa maman plutôt que d’assumer son rôle de père et de compagnon ? Eh bien oui, selon les dires de ma très connasse d’ex femme, il semblerait que ce soit le cas ! Mais c’est un monde ça. L’autre gros lard, il a bien compris qu’elle était à moitié folle ! Pas étonnant qu’il ne veuille pas se rapprocher d’ici ! Pour se la coltiner H24 ! Il l’a voulue ? Il se la cogne ! Moi, j’ai passé mon tour !
Donc, je complote contre elle ! Ben oui, c’est vrai, je n’ai que ça à faire ! Elle ne comprend pas qu’elle est sortie de ma vie et qu’elle peut faire ce qu’elle veut avec son mec, son fils, son chien et sa vie de merde, je n’en ai rien à faire. La seule chose qui m’importe, ce sont mes enfants. Le reste, je m’en fous. Mais qu’elle ne me démolisse pas. Je ne le fais pas auprès des enfants alors qu’il y a matière à dire, qu’elle n’invente pas des mensonges pour faire retomber la responsabilité de sa situation sur moi. On s’est séparé. Point barre. Le reste c’est elle qui est responsable. Uniquement ELLE. Mais assumer n’a jamais fait partie de ses qualités. Il fallait que ce soit toujours quelqu’un le responsable de ce qui lui arrivait dans sa vie. Et là c’est encore moi semble t’il ! Même après deux ans. Non, la seule responsable, c’est elle. Elle et uniquement elle.
Elle est en boucle sur notre séparation ! Ca fait deux ans ! Mais avance bordel de merde ! Pense à ton mec, pense à ton gosse et avance. Oublie moi !

Elle doit faire vivre l’enfer à mes enfants. C’est dramatique pour eux de se dire que leur mère leur rabat les oreilles avec des choses dont ils ne devraient pas être au courant. Mais cela fait partie de son stratagème de manipulation des enfants. Les monter contre moi pour qu’ils ne m’aiment pas et prennent partie pour elle. Elle fait ça depuis notre séparation. Elle l’aura son retour de bâton. Elle l’aura.

]]>
2019-01-13T19:13:41+01:00
http://gary.journalintime.com/Remonter-la-pente Remonter la pente. Le contre coup de la "rupture" s'est fait à partir d'hier en fait. Jeudi j'allais assez bien. Mais hier c'était plus compliqué. Rita a vu que ça n'allait pas. Je lui ai dit que j'étais fatigué (ce qui est vrai). Du coup, c'est passé assez facilement. J'oscille entre Des fois je repense à Gil. Ca me revient comme un flash. Une chanson, un mot, une impression. Alors un petit coup de blues s'installe. Je le chasse rapidement. Je ne veux pas me laisser aller à la mélancolie. Oui, j'ai le droit d'être malheureux mais on ne va pas y passer Pâques dessus. C'est comme ça. La semaine Le contre coup de la "rupture" s’est fait à partir d’hier en fait. Jeudi j’allais assez bien. Mais hier c’était plus compliqué. Rita a vu que ça n’allait pas. Je lui ai dit que j’étais fatigué (ce qui est vrai). Du coup, c’est passé assez facilement. J’oscille entre

Des fois je repense à Gil. Ca me revient comme un flash. Une chanson, un mot, une impression. Alors un petit coup de blues s’installe. Je le chasse rapidement. Je ne veux pas me laisser aller à la mélancolie. Oui, j’ai le droit d’être malheureux mais on ne va pas y passer Pâques dessus. C’est comme ça.
La semaine dernière à cette heure-ci, tout allait bien. Il me regardait presque amoureusement, me trouvait beau dans ma tenue et me collait au cinéma. Et je me dis toujours la même chose. Pourquoi ? Pourquoi on est passé de ce que l’on était à rien ? Alors oui, on n’était pas ensemble. Mais on vivait un truc plutôt sympa. Cette histoire est encore présente dans ma tête. Elle s’estompera avec le temps. Il m’en restera les bons souvenirs.
Je repars à zéro. Je ne pars pas à la recherche d’un mec, d’un compagnon. Non pas de suite. Je n’en ai ni l’envie ni la force. Je n’ai pas envie d’avoir la proximité que j’avais avec Gil avec un autre. C’est un peu tôt.

Malgré tout ça, j’ai accepté de faire la connaissance de Tony. On a chatté en début de semaine. Il est sympa et marrant. Pas vraiment beau gosse mais il a du charme. Je me rends compte que je n’aurai pas du me précipiter sur cette opportunité. J’étais mal. J’avais pas envie d’être seul dimanche soir. Je lui ai proposé de venir manger à la maison (il habite loin). Il a parlé de dormir ici. Je ne l’ai pas vraiment contredis. Et puis il habite loin, j’ai pas trop envie qu’il reprenne la route après. Mais bon, le dodo c’est sacré. Peu de garçons ont dormi ici et je ne veux pas que ce soit un hôtel non plus. Et puis au vue de nos dials, je trouve qu’il s’emballe un peu le garçon… Il va trop vite, me dit des choses que l’on ne devrait pas dire à un gars que l’on a jamais vu. Là, ma petite voix retentit. Demain, je vais quand même lui redire que je ne cherche rien de précis et que je ne veux surtout pas m’engager.

A part ça, je remplis doucement ma semaine :
- Lundi je vois un gars de passage plutôt charmant avec qui j’étais en contact avant de me consacrer à Gil
- Jeudi soir je revois le gentil Thibault (cf mon écrit du 19 décembre dernier). Je l’ai recontacté après le sms de Gil. Je sais c’est pathétique mais c’est comme ça. La fois où on s’est vu il était vraiment adorable. Quelqu’un d’attentionné. Je ne vais pas me servir de lui pour aller mieux. Mais sa compagnie sera agréable.

Je ne cache pas que je suis en contact avec d’autres gars et que j’ai envie de m’envoyer en l’air. Oublier celui qui n’a pas voulu de moi dans les bras d’autres hommes. Ouais je sais c’est pas la solution. Mais broyer du noir seul dans mon appart ce n’est pas une solution non plus. Je n’ai pas trouvé mieux pour l’instant.

Allez, assez pour aujourd’hui.

]]>
2019-01-12T23:18:40+01:00
http://gary.journalintime.com/Pour-clore-l-histoire Pour clore l'histoire. Ca matin, Gil m'a envoyé un sms. Il m'a dit : Je voulais te dire avant tout, excuse moi mais je préfère te l'écrire car je souhaite que tu me comprennes… Merci pour la rencontre, merci pour ces moments partagés, tu es un gars en or avec un grand cœur. On se serait rencontré à un autre moment ou dans d'autres conditions… mais je ne suis pas prêt… tu connais ma situation, je connais la tienne, c'est pour cela que je préfère arrêter. J'espère que tu ne m'en voudras pas trop, je t'embrasse. Gil Voilà ses propos. Bon, je m'y attendais. J'en avais parlé ici. Depuis dimanche Ca matin, Gil m’a envoyé un sms. Il m’a dit : Je voulais te dire avant tout, excuse moi mais je préfère te l’écrire car je souhaite que tu me comprennes… Merci pour la rencontre, merci pour ces moments partagés, tu es un gars en or avec un grand cœur. On se serait rencontré à un autre moment ou dans d’autres conditions… mais je ne suis pas prêt… tu connais ma situation, je connais la tienne, c’est pour cela que je préfère arrêter. J’espère que tu ne m’en voudras pas trop, je t’embrasse. Gil
Voilà ses propos.
Bon, je m’y attendais. J’en avais parlé ici. Depuis dimanche j’avais senti un éloignement qui s’était confirmé les jours suivants. Ben voilà, c’est arrivé.
Que dire ? C’est assez flou. Je ne sais pas trop de quoi il parle. Sa rupture récente, sans aucun doute. La distance entre nous ? Possible. Mes enfants ? Possible. Un peu un fourre tout où je pioche ce que je veux dedans. Bon ce n’est jamais facile de rompre mais je m’attendais à quelque chose de plus franc…
C’est tellement inattendu. Notamment par rapport à ce que l’on a vécu pendant ces trois dernières semaines. Du coup, je suis parti à la recherche de tes derniers sms. Je ne pouvais pas avoir fantasmé ce qu’il y avait entre nous. J’ai trouvé ceci :
Tu me manques
A quoi bon cogiter… j’écoute mon cœur
Je me laisse aller avec toi, peu importe les conséquences finalement
Je ne peux te l’écrire mais je te le dirai de vive voix
Tu me plais un peu plus chaque jour qui passe…
Toi aussi tu me plais beaucoup je perds le contrôle
Je crois que je n’ai jamais ou peu souvent pris autant de plaisirs avec quelqu’un c’est te dire…
Purée c’était un pur moment. Tu sais y faire. Tu m’excites à un point… C’est fou

J’y ai cru. Je pensais, légitimement au regard de ses dires, qu’il se passait quelque chose entre nous. Franchement, il y avait quelque chose, non ? C’était pas du pipeau ce qu’il me disait. J’ai baissé ma garde couillonnement. Devant son comportement, ses mots, je me disais que j’avais trouvé quelqu’un qui m’acceptait et qui pouvait m’aimer. Je commençais à retrouver mon sourire, à voir la vie différemment et mettre un peu de légèreté dans mon quotidien.
Je ne comprends pas son revirement. C’est incompréhensible et ce n’était pas du tout prévisible. Il était quasi amoureux et il fait volte face comme ça, sans qu’il ne soit passé quoi que ce soit. S’il s’était passé un évènement quelconque j’aurai compris mais non, il ne s’est rien passé de particulier…

Donc voilà, c’est fini. Je referme le chapitre Gil. Alors logiquement, je devrais commencer à en réécrire un. C’est un peu tôt là. Je dois l’oublier.

Je dois passer à autre chose.

]]>
2019-01-10T21:59:00+01:00
http://gary.journalintime.com/Ecrit-leger Ecrit léger. J'avais prévu de faire un écrit déprime sur Gil mais en fait, ça attendra demain. Il y a quelques temps un pote (entendons par là un mec avec qui j'ai couché) m'avait proposé de faire un resto avec une connaissance en commun (entendons par là un mec avec qui on a tous les deux couché). Du coup, j'ai créé un groupe WhatsApp en début de soirée de soirée et depuis on raconte que des conneries !!! D'allusions grivoises en proposition à peine cachée ça parle sex depuis tout à l'heure !!! Mais ce ton léger me convient tout à fait ! Après ces derniers jours, un peu de J’avais prévu de faire un écrit déprime sur Gil mais en fait, ça attendra demain.

Il y a quelques temps un pote (entendons par là un mec avec qui j’ai couché) m’avait proposé de faire un resto avec une connaissance en commun (entendons par là un mec avec qui on a tous les deux couché). Du coup, j’ai créé un groupe WhatsApp en début de soirée de soirée et depuis on raconte que des conneries !! ! D’allusions grivoises en proposition à peine cachée ça parle sex depuis tout à l’heure !! ! Mais ce ton léger me convient tout à fait ! Après ces derniers jours, un peu de frivolité me convient tout à fait ! Et puis je sais pas ce qu’ils sont mais ils sont excités comme des roumaines au salon de la caravane !!!!
Je vous rassure, on a réussi à caler une date !! ! Ces messieurs ont des emplois du temps de ministre ! Donc ce sera début février !

Ouais, ce soir on se prend pas la tête, hein ? On fera ça demain !! !

Bonne soirée les copains !

]]>
2019-01-09T23:45:58+01:00
http://gary.journalintime.com/Attendre-en-silence Attendre en silence. Je suis dans une période d'attente. En attente de savoir ce que Gil décidera. Bien que je sache au fond de moi les raisons de ce retrait. On est resté sans échange depuis hier midi. On conversait régulièrement et ça manque. Mais je respecte son besoin de réflexion. C'est difficile de passer d'un état de bien être et de quiétude à une désarmante incertitude. Toute ce que j'imaginais part en fumée comme ça sans qu'il ne soit rien passé de spécial. J'ai du mal à me dire que malgré ce qu'il disait (que j'étais une belle rencontre) et tout le reste, il n'envisage pas un après. Je suis dans une période d’attente. En attente de savoir ce que Gil décidera. Bien que je sache au fond de moi les raisons de ce retrait. On est resté sans échange depuis hier midi. On conversait régulièrement et ça manque. Mais je respecte son besoin de réflexion.
C’est difficile de passer d’un état de bien être et de quiétude à une désarmante incertitude. Toute ce que j’imaginais part en fumée comme ça sans qu’il ne soit rien passé de spécial. J’ai du mal à me dire que malgré ce qu’il disait (que j’étais une belle rencontre) et tout le reste, il n’envisage pas un après… Et ce sentiment d’être à nouveau seul, sans personne qui pense à soi et se dire qu’il faut repartir de zéro. Oublier ce que l’on avait commencé à créer, nos petits "trucs d’amoureux", nos doux échanges.
C’est la loose. Bon en même temps, j’ai consulté une voyante à l’automne dernier qui m’avait dit que sentimentalement parlant je ramerai jusqu’au printemps prochain. Elle n’a pas tort sur ce point là… Tiens faudra que je raconte ma consultation, à l’occasion. C’était intéressant !! !

J’étais content d’être sorti des applis de drague. Je me voyais tout désinstaller pour me consacrer à un homme et enfin vivre quelque chose. Mais je ne le ferai pas. Pas dans l’immédiat, hein ? Putain, je hais ces applis de merde…
Je n’ai pas osé me connecter sur le site sur lequel on s’est rencontré. Le voir connecté me ferait du mal à ce stade. Trop compliqué. Alors c’est pas parce que l’on est connecté que l’on baise. Mais quand même… Ca veut dire quand même que l’on cherche. Alors il pourra chercher tant qu’il veut une fois qu’il m’aura parlé. Pas avant. Ce serait trop dur.

Je ne suis pas stressé. Je ne suis pas tout à fait triste. Mais je n’en mène pas large. A la maison, au taf, j’essaie de ne rien montrer même si j’ai quelques moments de spleen. J’essaie de donner le change. Je n’ai pas envie d’avoir de question car je n’ai pas de réponse à donner. Personne ne sait que je voyais quelqu’un. Alors comment je peux expliquer quoi que ce soit à qui que ce soit ? Je ne peux pas. Alors on met son masque de façade et on fredonne L’amour en solitaire de Juliette Armanet ou Je déteste ma vie de Pierre Lapointe. Que puis-je faire d’autre ? M’effondrer sur mon poste de travail ou pleurer en cuisinant des coquillettes ? J’ai fait le choix de cacher une partie de mon existence. Pour vivre heureux, vivons cachés dit-on. Malheureusement, la réciproque est vraie. C’est comme ça.
Besoin de pleurer un bon coup, de relâcher la pression une bonne fois pour toutes. J’attends une délivrance. J’en ai besoin pour aller de l’avant.
Allez Gil, du courage ! Prends ton téléphone et mets un terme à tout ça. Allez, ne tarde pas ! J’ai pas eu une vie simple ces derniers temps, j’ai besoin d’aller de l’avant. Merci.

]]>
2019-01-08T23:09:37+01:00
http://gary.journalintime.com/Un-pas-en-arriere Un pas en arrière. Hier soir j'attendais une conversation avec Gil à propos de notre tiède séparation. Mais je ne l'ai pas eue. Sur les coups de 20h je lui ai envoyé une photo de moi avec ma couronne. On avait fait les rois avec les enfants et j'ai eu la fève. Je lui ai demandé, à défaut de choisir ma reine, s'il voulait être mon roi. Il a botté en touche. Il est resté silencieux le reste de la soirée. Je me suis mis au lit vers 22h30 et je lui ai envoyé un sms de bonne nuit. Il y répondu plutôt timidement quelques minutes plus tard. Ce matin je lui ai envoyé un sms en lui demandant ce qui Hier soir j’attendais une conversation avec Gil à propos de notre tiède séparation. Mais je ne l’ai pas eue. Sur les coups de 20h je lui ai envoyé une photo de moi avec ma couronne. On avait fait les rois avec les enfants et j’ai eu la fève. Je lui ai demandé, à défaut de choisir ma reine, s’il voulait être mon roi. Il a botté en touche. Il est resté silencieux le reste de la soirée. Je me suis mis au lit vers 22h30 et je lui ai envoyé un sms de bonne nuit. Il y répondu plutôt timidement quelques minutes plus tard. Ce matin je lui ai envoyé un sms en lui demandant ce qui n’allait pas. Il m’a répondu : Non pas de souci, je prends un peu de recul par rapport à nous deux. Ne t’inquiète pas. J’en ai besoin. Je t’embrasse. Je lui ai dit que je me mettais en retrait le temps de sa réflexion.
C’est bien ce que je pensais. Il y a un souci. Je l’avais senti. J’ai vraiment eu une bonne intuition. Je dois dire que ce n’est pas la première fois que mon intuition est bonne et pas que pour mes histoires de cœur. Mais avec de manière générale.
Et là mon intuition ne me dit rien de bon.

J’en ai parlé à Nancy. Déjà hier, elle me disait qu’il devait faire un point. Elle avait vu juste. Là elle analyse ça comme un trop plein de sentiments difficile à canaliser. Oui, ce n’est pas illogique. Ca irait avec tout ce qu’il m’a dit : le fait qu’il ne s’est jamais aussi bien senti avec un gars que moi, que je suis son meilleur coup au sex, qu’il a eu un coup de cœur pour moi et des sentiments.
Mais moi je ne l’analyse pas comme ça ce retrait. Pourquoi avoir besoin de faire le point sur ses sentiments. Soit il m’aime, soit il ne m’aime pas. Soit il se lance, soit il ne lance pas. C’est aussi simple que ça non ? Je sais, je suis un peu primaire en ce qui concerne les sentiments. Moi qui d’habitude vois des nuances tout le temps, là je suis assez binaire. Soit on vit un truc, soit on arrête. Mais il n’y a pas à hésiter.
Alors oui, la situation n’est pas simple :
- On est loin
- J’ai des enfants
- Il a rompu récemment
- Nos emplois du temps sont difficilement compatibles.
Il y a beaucoup de raisons pour que ça ne marche pas, il y a beaucoup d’obstacles. Mais la donne était connue depuis le départ. Et puis si on aime on se lance, non ? Enfin, je ne parle pas d’amour, pas encore, mais ce petit truc qui vous dit de vous lancer ou pas.
Il hésite ? Possible.

Au fond de moi je sais très bien comment ça va finir. Bien sûr que je le sais. Un texto qui dira que je suis quelqu’un de gentil mais qu’il n’est pas prêt à vivre quelque chose en ce moment. Il finira en me disant qu’il me souhaite le meilleur pour la suite.
Je suis prêt à parier. Le challenge c’est de savoir quand j’aurai ce texto… D’ici la fin de semaine ? Oui c’est possible.
J’aimerais être fixé une bonne fois pour toutes.

Je suis pas trop d’humeur ce soir.

A demain.

]]>
2019-01-07T21:48:00+01:00
http://gary.journalintime.com/En-douce-compagnie En douce compagnie... Me voilà à une heure à laquelle on n'a pas trop l'habitude de me voir. Gil est parti il y a une heure. Un peu tôt à mon goût mais il avait l'anniversaire du fils d'une amie. Du coup, il est parti plus tôt. J'ai passé un bon week-end. Gil est arrivé alors que les petits fours étaient en train de cuire ! Merde mauvais timing de 10 minutes !!! Il a fait vite je trouve. On a donc mangé un bout et bu un verre. On s'est raconté notre semaine en se dévorant des yeux ! Puis il est allé prendre une douche pour que l'on parte au ciné. Il était beau dans sa chemise noire et il sentait Me voilà à une heure à laquelle on n’a pas trop l’habitude de me voir.
Gil est parti il y a une heure. Un peu tôt à mon goût mais il avait l’anniversaire du fils d’une amie. Du coup, il est parti plus tôt.

J’ai passé un bon week-end.
Gil est arrivé alors que les petits fours étaient en train de cuire ! Merde mauvais timing de 10 minutes !! ! Il a fait vite je trouve. On a donc mangé un bout et bu un verre. On s’est raconté notre semaine en se dévorant des yeux ! Puis il est allé prendre une douche pour que l’on parte au ciné. Il était beau dans sa chemise noire et il sentait super bon (Bleu de Chanel lui va super bien !). On est sorti dans le froid et le vent pour se rendre au cinéma. On est allé voir Bumblebee. C’était pas mal. Pendant toute la séance on s’est caressé (presque chastement, j’ai bien dit presque). Je pensais être tactile mais Gil l’est bien plus que moi !! ! Il me bat haut la main !! ! Et je ne vais pas m’en plaindre. Une fois rentré on a passé un bon moment également !! !
On a du s’endormir vers 2 heures.
Au petit matin échanges de caresses et de baisers qui ont amené à un inévitable rapprochement des corps. Alors moi niveau sex, je ne suis ni du matin ni du soir. Je suis de toute la journée ! Et je démarre très vite à la moindre sollicitation ! On a pris un petit dej sur les coups de 11h puis on s’est maté un film. Avant ça, on a remis le couvert sur le canapé !! ! Infatigables lui et moi et toujours sur la même longueur d’onde sexuelle. C’est vraiment bien !
Pendant tout le week-end je me suis dit que ça pourrait être lui, qu’il pourrait être le bon… J’ai tenté de sonder ce qu’il ressentait mais il n’a rien laissé transparaitre, à part un "J’ai envie de toi" lâché pendant le film mais qui n’était pas surprenant. Sinon rien. Une tombe sur cet aspect là pendant tout le week-end… Bon, ce n’est pas bien grave. Il faut se laisser le temps.
Tout semble aller bien.

Et pourtant, ma voix off me murmure un truc. Je ne sais pas si c’est de l’intuition ou si ce n’est que mon imagination mais dans le dernier quart d’heure Gil était éteint. Je ne saurais dire pourquoi. Je l’ai senti mal à l’aise. Fuyant. Il ne s’est rien passé de précis. Je savais qu’il devait aller à cet anniv. On vivait nos derniers moments jusqu’à une prochaine rencontre (s’il y a). Je languis ce soir de pouvoir lui envoyer un sms et savoir comment il va.
J’essaie de passer ce soir pour dire ce qu’il en est.

]]>
2019-01-06T16:42:05+01:00
http://gary.journalintime.com/En-attendant-Gil En attendant Gil Gil est en route. Il m'a envoyé un sms il y a peu. Il devrait être là un peu avant 21h. Je languis de le revoir ! Une soirée, une nuit et une journée ensemble ! C'est top ! J'ai fini ma série guimauve ! Bon c'était pas mal. Frais et drôle. Ca fait du bien de voir des trucs comme ça ! Ca vide un peu la tête et franchement la légèreté me va tout à fait bien en ce moment ! Hier je me suis couché à presque deux heures du mat ! Ce matin réveillé vers 8h20 et levé vers 9h. Ce soir on sort, puis nuit torride en perspective ! Demain ce sera grasse mat ! OBLIGE !!!! Je me pose Gil est en route. Il m’a envoyé un sms il y a peu. Il devrait être là un peu avant 21h. Je languis de le revoir ! Une soirée, une nuit et une journée ensemble ! C’est top !

J’ai fini ma série guimauve ! Bon c’était pas mal. Frais et drôle. Ca fait du bien de voir des trucs comme ça ! Ca vide un peu la tête et franchement la légèreté me va tout à fait bien en ce moment ! Hier je me suis couché à presque deux heures du mat ! Ce matin réveillé vers 8h20 et levé vers 9h. Ce soir on sort, puis nuit torride en perspective ! Demain ce sera grasse mat ! OBLIGE !!! !

Je me pose des questions sur notre "relation" avec Gil. Justement, est-ce que c’est une relation ? Je ne sais pas. On n’en a pas parlé. Et je ne sais pas si je dois aborder le sujet ce week-end… Est-ce trop tôt ? Doit-on officialiser les choses ? (enfin s’il le veut… Le gars qui se voit déjà en couple…) Sommes nous en couple ou encore célibataire ? Est-ce qu’il y a un délai pour parler de ça ou pour se déclarer en couple Alors dans le fond je sais que l’on a le temps pour tout ça. Le petit jeu de séduction entre lui et moi me plait beaucoup ! Il a des pensées mignonnes à mon égard et des attentions toutes gentilles. On y prend vite goût ! Mais c’est difficile de se contenir, de ne pas dire certaines choses, de rester dans le vague. Alors des fois c’est un peu chiant tout ça.
Les certitudes à ce jour :
- On se plait réciproquement
- On s’apprécie réciproquement
- On pense à l’autre réciproquement
- On se manque réciproquement
- On est bien ensemble
- On est compatible sexuellement
- On se languis l’un l’autre.
Bon, c’est un bon début je trouve.
Mais j’ai envie de plus. Moi j’ai envie de dire que j’ai un copain. J’ai envie que ce soit mon mec. J’ai envie d’être amoureux. J’ai envie de savoir qu’à 100 bornes d’ici il pense à moi comme je pense à lui. Point barre.
Bon, je ne vais pas faire mon relou et je ne vais pas précipiter les choses. Je le laisse venir. Non, je le laisse tomber dans mes filets !

Allez, j’ai encore deux ou trois bricoles à préparer avant son arrivée. Bon week-end les copains !

]]>
2019-01-05T19:52:28+01:00
http://gary.journalintime.com/Un-vendredi-soir-tard Un vendredi soir tard... Ca y est, c'est le week-end ! Ca va faire du bien ! J'ai du mal à avancer en ce moment au taf. Blocage sur les nouveautés législatives. Du coup la motivation n'est pas trop là. Je bute sur des trucs relatives simples, sur des trucs qui pourraient aller beaucoup plus vite mais il y a des choses qui n'ont pas été simplifiées et qui alourdissent le travail. Alors déjà que le taf me plait moyen, là fait donne vraiment pas envie… Je verrai lundi. Une chose est sure : il faut que je me bouge et que j'accélère la cadence. Sinon, je vais me mettre en retard sur ma campagne… Et ça Ca y est, c’est le week-end ! Ca va faire du bien !

J’ai du mal à avancer en ce moment au taf. Blocage sur les nouveautés législatives. Du coup la motivation n’est pas trop là. Je bute sur des trucs relatives simples, sur des trucs qui pourraient aller beaucoup plus vite mais il y a des choses qui n’ont pas été simplifiées et qui alourdissent le travail. Alors déjà que le taf me plait moyen, là fait donne vraiment pas envie… Je verrai lundi. Une chose est sure : il faut que je me bouge et que j’accélère la cadence. Sinon, je vais me mettre en retard sur ma campagne… Et ça je n’en ai pas envie !

En sortant du taf je suis allé faire les courses pour la semaine et accessoirement pour le week-end avec Gil. Bon, pour demain soir ce sera apéro dinatoire avant d’aller au ciné car on n’a pas trop de temps entre son arrivée et la séance. En espérant juste que l’on ne se jette pas l’un sur l’autre au bout de trois minutes !! ! Sinon adieu la séance de ciné !! !
Au fait, comment ça se fait qu’il y encore autant de monde dans les magasins ? Les gens font encore la teuf ? Ils ont encore des sous ?

Je suis en train de regarder Plan cœur sur Netflix. Une série pour meuf… Je ne sais pas ce qui m’a pris de mettre ça… Bon honnêtement, ça se laisse regarder ! C’est assez marrant en fait ! Assez bien écrit et bien joué ! J’aime bien ! J’assume !

On approche minuit et je ne dors toujours pas… Demain, je ne me lève pas. Je parie qu’à 7h30 je me réveille et que je n’arrive pas à me rendormir ? J’en rage d’avance.

Allez, je retourne à ma série guimauve !

Bonne nuit !!! !

]]>
2019-01-04T23:54:11+01:00
http://gary.journalintime.com/Passage-furtif-en-appli Passage furtif en appli. Malgré la reprise, je me couche toujours tard… Et je me réveille toujours en catastrophe. Ca me fait du bien de ne pas avoir les enfants pour pouvoir souffler un peu. Là on va repartir, à partir de dimanche soir, sur une période assez intense, sans trop de coupure… Ca va le faire. Mais pour ça il faut que je sois d'attaque ! Et pas trop fatigué… Cette semaine j'ai pas les enfants. Je me suis reconnecté sur les appli pour souhaiter une bonne année à un pote. Et là, mes réguliers qui ne me voyaient pas en ligne depuis plusieurs jours m'ont fait des tas de propositions de plq. Malgré la reprise, je me couche toujours tard… Et je me réveille toujours en catastrophe. Ca me fait du bien de ne pas avoir les enfants pour pouvoir souffler un peu. Là on va repartir, à partir de dimanche soir, sur une période assez intense, sans trop de coupure… Ca va le faire. Mais pour ça il faut que je sois d’attaque ! Et pas trop fatigué…

Cette semaine j’ai pas les enfants. Je me suis reconnecté sur les appli pour souhaiter une bonne année à un pote. Et là, mes réguliers qui ne me voyaient pas en ligne depuis plusieurs jours m’ont fait des tas de propositions de plq. J’ai eu l’impression d’être considéré comme une simple teub. Un morceau de viande que l’on utilise par envie. C’est un peu cette consommation stupide qui me faisait m’éloigner des appli. Bien entendu, j’ai fait du sex pour du sex. J’ai eu de bons coups, des moins bons, des réguliers, des gars de passage. Oui j’ai kiffé m’envoyer en l’air avec des gars juste pour le plaisir. Après tout, je suis célibataire ! Je n’avais de compte à rendre à personne.
Mais cette ruée hier m’a un peu gonflé. Du coup, j’ai refusé les plans que l’on m’a proposé, j’ai dit à certaines personnes que je voyais quelqu’un (même s’il n’y a rien de précis pour l’instant). J’en ai parlé à mon pote Erwan. Je le connais depuis trois ans. A l’époque j’avais un peu craqué pour lui : grand, châtain, yeux verts, bronzé, bien fait, ayant du mannequinat dans ses jeunes années. Bref, le canon. C’est lui que j’ai embrassé le premier. Ma première pelle avec un mec ! Beaucoup de premières fois avec lui. Il m’a initié à pas mal de choses ! Puis on a vu d’autres gars mais on est toujours resté en contact. On échange très régulièrement. Il me demande des avis sur tel ou tel mec, est-ce que j’ai couché avec, est-ce qu’il en vaut le coup (comme si j’avais couché avec tous les mecs de France et de Navarre !!!!). Il m’a demandé comment ça se faisait que je n’étais plus trop connecté. Il m’a demandé si j’avais trouvé quelqu’un. Je lui ai parlé de Gil. Il m’a dit être heureux pour moi. Je le sais sincère. Je lui ai fait voir des photos et il a reconnu que c’était un canon.
Tout me pousse vers Gil et je me laisse porter tout doucement…

Allez il est vraiment tard. Je file.

A demain.

]]>
2019-01-03T23:58:57+01:00
http://gary.journalintime.com/Retour-au-taf Retour au taf. Mercredi de reprise. Il faut ce qu'il faut ! J'ai passé de bonnes vacances, j'ai eu du temps pour moi. Maintenant il est temps de reprendre. Pas envie mais obligé… Le réveil a sonné a 7h00. C'est donc très logiquement que je me suis trainé sous la douche vers 7h30... Donc en retard au taf pour la reprise. Heureusement que ce retard a été atténué par un trafic très fluide ! Merci vacances scolaires et gueules de bois du nouvel an !!!! Reprendre au milieu de vacances scolaires dans les couloirs quasi désertiques est assez déprimant. Mais reprendre au milieu de vacances scolaires Mercredi de reprise. Il faut ce qu’il faut ! J’ai passé de bonnes vacances, j’ai eu du temps pour moi. Maintenant il est temps de reprendre. Pas envie mais obligé… Le réveil a sonné a 7h00. C’est donc très logiquement que je me suis trainé sous la douche vers 7h30… Donc en retard au taf pour la reprise. Heureusement que ce retard a été atténué par un trafic très fluide ! Merci vacances scolaires et gueules de bois du nouvel an !!!!
Reprendre au milieu de vacances scolaires dans les couloirs quasi désertiques est assez déprimant. Mais reprendre au milieu de vacances scolaires dans des couloirs quasi désertiques avec une panne de chauffage est inhumain !!! ! D’autant plus qu’en ce moment il fait super froid. Je suis donc parti à la recherche d’un des derniers radiateurs soufflants qui n’ont pas été confisqués par les services techniques… Et j’en ai trouvé un !! ! Ouf, la journée est sauvée !!! !

Nous nous attelons donc, ma collègue de bureau (Rita) et moi à des activités que nous faisons traditionnellement en début d’année : jeter nos calendriers et… vérifier le nombre de jours de congés 2018 qui alimentera dans quelques jours notre compte épargne temps (le fameux CET). Et cette année malgré les rendez-vous médicaux des enfants, les grèves et autres impondérables, j’aurai la chance d’épargner trois jours de congés !! ! Trois jours !! ! Champagne !! !

Sur les coups de 11h, mon estomac a commencé à réclamer sa portion de ration de nourriture qu’il avait l’habitude d’avoir depuis plusieurs jours dont je l’avais privé pour cause de régime post fêtes de fin d’année rendu obligatoire par une pesée horrifique annoncée par ma balance…

Et là, plus miraculeux qu’un aveugle qui recouvre la vue, qu’un éclair de génie d’un candidat de réalité pouvant citer trois lettres de l’alphabet d’affilée, le chauffage s’est remis en marche !! !

Dans le courant de l’après-midi et dans un élan de motivation dont je ne me sentais pas capable, je me suis mis sur un compte administratif. Et là, miracle de la nouvelle année, j’ai bossé ! J’ai même bien avancé ! C’était sans compter sur Rita, qui avait décrété que la journée de travail était terminée… à 15h30… Alors j’ai continué mon analyse au milieu d’avion en papier, cocotte et même un bateau… Pas facile la vie de fonctionnaire.
N’y tenant plus, et après avoir homologué la longueur du vol de l’avion de Rita, nous avons quitté les lieux à 16h57.

J’ai fait quelques courses et je suis rentré. J’ai tué mon premier jour de régime avec du tarama et des chocolats…
Bon, demain je ferai mieux !

Allez assez pour aujourd’hui !! ! A demain les copains !

]]>
2019-01-02T23:04:00+01:00
http://gary.journalintime.com/Nouvelle-annee-resolutions-et-la-suite Nouvelle année, résolutions et la suite. Nous voilà en 2019 ! Le temps passe vraiment vite. 2018 est déjà derrière moi. Je n'ai pas vu le temps passer. Je ne vais pas dire que les années passent et se ressemblent. Non, ce n'est pas le cas. 2016 était l'année de la séparation, 2017, celle des difficultés. Cette année a été dans l'ensemble plus simple que les années précédentes. Pas toujours facile mais beaucoup plus simple. J'ai mon appart, la garde alternée de mes enfants. Je me sens bien dans ma vie. J'ai encore quelques petits trucs à améliorer mais je me sens bien ! Cette année il faut absolument que Nous voilà en 2019 !
Le temps passe vraiment vite.

2018 est déjà derrière moi. Je n’ai pas vu le temps passer. Je ne vais pas dire que les années passent et se ressemblent. Non, ce n’est pas le cas. 2016 était l’année de la séparation, 2017, celle des difficultés. Cette année a été dans l’ensemble plus simple que les années précédentes. Pas toujours facile mais beaucoup plus simple. J’ai mon appart, la garde alternée de mes enfants. Je me sens bien dans ma vie. J’ai encore quelques petits trucs à améliorer mais je me sens bien !
Cette année il faut absolument que j’adopte un mode de vie plus sain : mieux manger, mieux dormir, me bouger et arrêter de passer mon temps à baiser à droite et à gauche. Ce sera ça mon but cette année : faire en sorte que j’ai une meilleure hygiène de vie. Le reste suivra.

En début d’aprem, Gil est passé. Il a passé le réveillon chez des amis pas loin d’ici. Ce matin, j’ai raccompagné les enfants et je suis passé chez mes parents pour leur souhaiter une bonne année. Après j’ai contacté Gil pour savoir comment il allait. Il m’a demandé si j’étais seul et il s’est invité ! Il a très bien fait. On a passé un après-midi tout doux avec des baisers, des câlins et du sex aussi. On est sur la même longueur d’onde.
Depuis tout à l’heure on converse. Et je pense qu’il a peur de la tournure que prennent les choses entre nous. Il a peur de tomber amoureux et que ça se casse la gueule. Il ne veut pas souffrir. Je le comprends. Sa rupture est récente. Il ne veut pas y laisser des plumes. C’est compréhensible. Moi je veux juste un gars qui m’aime, qui me fait des câlins, qui pense à moi, qui m’envoie de sms d’amoureux… Je ne veux rien de plus. Je ne voudrais pas tomber amoureux et que ça lui fasse peur et qu’il arrête tout. Je pense qu’il est capable.
A voir où ça nous mène. En principe on se voit ce week-end. C’est super.

J’arrête pour ce soir !

Bonne année à vous !

]]>
2019-01-01T21:50:00+01:00
http://gary.journalintime.com/Un-lundi-apres-une-belle-soiree Un lundi après une belle soirée. Je suis de retour de mon escapade chez Gil. Une fois les enfants déposés chez leur mère je suis repassé à l'appart prendre mon sac que j'avais préparé en douce et deux trois bricoles (dont une bouteille de blanc). Une heure et demi plus tard, après une conduite de nuit par des virages improbables, une forêt domaniale toute droit sortie de l'imaginaire de Stephen King et un chien de chasse tout aussi perdu que moi qui a déboulé devant mon parechoc, je suis bien arrivé !!! Même je GPS était précis ! Gil m'attendait dans le froid de décembre sur le pas de sa porte. J'ai pris Je suis de retour de mon escapade chez Gil. Une fois les enfants déposés chez leur mère je suis repassé à l’appart prendre mon sac que j’avais préparé en douce et deux trois bricoles (dont une bouteille de blanc). Une heure et demi plus tard, après une conduite de nuit par des virages improbables, une forêt domaniale toute droit sortie de l’imaginaire de Stephen King et un chien de chasse tout aussi perdu que moi qui a déboulé devant mon parechoc, je suis bien arrivé !! ! Même je GPS était précis !

Gil m’attendait dans le froid de décembre sur le pas de sa porte. J’ai pris mes affaires et on est rentré se mettre au chaud. Son appart est bien. Coquet, chaleureux, agréable, spacieux. On s’y sent bien. On a pris un verre au salon en se faisant des bisous et des câlins. Et de baiser en caresses, on est passé aux choses sérieuses alors que le blanc était encore bien frais. J’avais été prévenu que l’on mangerait surement réchauffé. Et ce fut le cas. Au lit, Gil dégage une puissance sexuelle rarement vue. C’est très sex. Et c’est un très bon moment.
Après une petite douche on est passé à table. Le repas était vraiment bon ! Mais l’appétit n’est pas au rendez-vous quand je suis avec lui. Je ne sais pas pourquoi. J’ai fait honneur à son plat tout de même ! On a aussi parlé de nos vie : mes enfants, son ex, son job. Il me disait s’ennuyer et avoir fait le tour de son poste actuel et qu’il n’aurait pas de perspective d’avenir là où il est. Il pourrait chercher quelque chose… près de chez moi !!! ! Je rappelle qu’il est originaire d’ici et qu’il était parti pour s’installer avec son copain. Du coup, il n’a plus vraiment d’attache… Je dis ça, je dis rien.

Puis, recalin sur le minuscule canapé qui oblige à une promiscuité plus qu’agréable. Il m’a dit que je l’apaisais. Moi je suis bien avec lui. Il avait sa tête posée sur mon torse et il me fait remarquer : Ton cœur bat vite. Je ne sais pas s’il bâtait vite. Peut-être qu’il bâtait pour lui…
A nouveau, de caresses en baisers on est repassé aux choses sérieuses… Lui qui ne le faisait que deux fois par an avec son ex… Ca doit lui changer !!! !

Au moment de nous endormir je lui ai demandé : On est quoi toi et moi ? Il m’a répondu : Je ne sais pas. J’ai ajouté : On est deux mecs qui allons dormir car il se fait tard ! Je n’en sais pas plus. Après, je sais que nous nous plaisons et qu’il y a une forte attirance entre nous. Je voudrais aller plus vite que la musique et que l’on se sache où on va. Il est plus réticent. Je respecte, il n’y pas de souci. En fait, j’ai juste envie qu’il me dise qu’il est amoureux de moi. Est-ce réciproque ? Pas pour le moment, c’est un peu tôt pour ça mais je pourrais tomber amoureux de lui sans souci.

Au petit matin, le réveil a sonné. Je ne voulais pas me lever ni le laisser. Il m’a proposé de rester et qu’il me rejoindrait à midi. Je n’ai pas accepté et je le regrette. J’aurais passé la matinée dans son appart, et on se serait vu à sa pause déjeuner. Quel con je suis. Comme je récupère les enfants ce soir j’avais des courses à faire mais j’aurai pu les faire après. J’ai perdu une occasion de le voir.
Avant de partir j’ai déposé une pierre en forme cœur que j’ai trouvée l’autre jour en baladant avec les enfants. J’y avais inscrit la date d’hier.
A 13 heures il m’a envoyé un sms pour dire qu’il avait trouvé la pierre et que ça l’avait touché. Oui je suis très clairement en train de le draguer !! ! Je veux qu’il tombe amoureux.

Pour l’heure je vais arrêter là. Les enfants arrivent dans trois quart d’heure et je dois ranger mes affaires pour qu’ils ne soupçonnent pas mon escapade.

Passez un bon réveillon les amis !

A l’année prochaine !

]]>
2018-12-31T17:17:00+01:00
http://gary.journalintime.com/Dernier-dimanche-de-l-annee Dernier dimanche de l'année. C'est la fin de la semaine. Et la fin de la semaine calendaire coïncide avec la fin de ma semaine de garde des enfants. Les fins de semaine sont souvent difficiles. Mais bien plus quand elle font suite à une semaine de vacances où on a eu du temps pour nous, du temps pour faire des trucs ensemble et vivre sans trop de contrainte. Je suis bien content de ne pas être seul ce soir pour vivre ça. Je serai occupé par le voyage en voiture qui m'amènera chez Gil ! Le reste de la soirée sera top ! J'aime bien ce qu'il y a entre nous ! Comme je le disais, je ne sais pas si ce sont les C’est la fin de la semaine. Et la fin de la semaine calendaire coïncide avec la fin de ma semaine de garde des enfants. Les fins de semaine sont souvent difficiles. Mais bien plus quand elle font suite à une semaine de vacances où on a eu du temps pour nous, du temps pour faire des trucs ensemble et vivre sans trop de contrainte. Je suis bien content de ne pas être seul ce soir pour vivre ça. Je serai occupé par le voyage en voiture qui m’amènera chez Gil ! Le reste de la soirée sera top !

J’aime bien ce qu’il y a entre nous ! Comme je le disais, je ne sais pas si ce sont les prémices de quelque chose. Mais cette parenthèse me plait énormément. Echange de mots doux, bienveillance, sérénité, facilité. Ca fait énormément de bien par ces temps pas toujours simples. J’ai eu un automne très compliqué. J’ai trainé un mal être sans origine pendant plusieurs mois. Alors cette histoire arrive à point nommé ! On est sur le registre de la séduction à 100%. On se dit que l’on doit prendre notre temps qu’il faut que l’on aille doucement mais on a envie de bruler les étapes ! Il ne faut pas. Il faut y aller tranquillement. On ne se connait pas après tout. Je ne veux pas que tout ça se transforme en feu de paille. Ce serait bien dommage. Alors prenons le temps…

A part ça, Thibault a repris contact avec moi. Il m’envoie de temps en temps de timides sms auxquels je réponds. On parle un peu de tout : des vacances, de Noel, du temps. Tout à l’heure il me disait qu’il avait bien apprécié notre premier rendez-vous et m’a demandé si on se reverrait. J’ai un peu botté en touche.
En même temps, un pote à moi m’a branché sur un plan à trois vendredi prochain avec un pur canon. Là aussi j’ai botté en touche.
Je ne sais pas quoi dire… Dans l’absolu, revoir Thibault ne me dérange pas, passer un moment sex avec deux bombes non plus. Mais il y a quelqu’un dans mes pensées.
Je pense que ma soirée et ma nuit prochaines vont être décisives. Je ne sais pas pourquoi. Quelque chose va se décanter. Je verrai. Je vous dirai.

Bon j’arrête là, je vais passer le reste de l’aprem avec mes fils.

Bon dimanche les copains !

]]>
2018-12-30T15:27:00+01:00
http://gary.journalintime.com/Samedi-engages Samedi engagés. Entre hier et aujourd'hui, j'ai regardé une web série : Les engagés. En ce moment, je suis pas mal branché programmes yag et compagnie. Je ne sais pas si je me cherche où si je recherche des réponses à mes questions, si je suis en recherche une appartenance particulière. Je ne sais pas. Mais je regarde et je suis assez intrigué. Cette web série raconte l'histoire d'un rebeu gay qui part s'installer sur Lyon pour vivre sa vie telle qu'il l'entend. Il rejoint un gars qu'il a connu dans le temps et qui est très investi dans une asso accueillant les LGBT. Comme c'est une web série, Entre hier et aujourd’hui, j’ai regardé une web série : Les engagés. En ce moment, je suis pas mal branché programmes yag et compagnie. Je ne sais pas si je me cherche où si je recherche des réponses à mes questions, si je suis en recherche une appartenance particulière. Je ne sais pas. Mais je regarde et je suis assez intrigué.
Cette web série raconte l’histoire d’un rebeu gay qui part s’installer sur Lyon pour vivre sa vie telle qu’il l’entend. Il rejoint un gars qu’il a connu dans le temps et qui est très investi dans une asso accueillant les LGBT. Comme c’est une web série, les épisodes sont courts et denses.
Alors oui je me suis retrouvé dans certains aspects mais pas tous. Je suis resté étonné du militantisme de cette asso qui doit être représentative de beaucoup d’autres ou d’autres asso plus importantes. Ceci m’a touché car je ne suis pas concerné par cela. Je ne suis pas outé. Peu de gens savent que je suis gay et surtout ni mes parents, ni mes enfants, à savoir les personnes les plus importantes pour moi. Je me demande comment ils réagiraient… Je ne me fais pas trop de souci pour mes enfants. Mais mes parents. Une fois j’en ai parlé avec mes frères. Ils m’avaient conseillé de ne rien dire que ce serait une nouvelle bien trop perturbante pour eux. Je ne sais pas. Des fois je me dis que ça devrait aller, que finalement ça ne change rien et qu’un homme ou une femme ça reste la personne que j’aime. Ils ont bien supporté Ophélie pendant 15 ans alors qu’ils ne l’aimaient pas. Ils le faisaient pour moi. Juste parce que c’était ma femme. Je me dis qu’ils pourraient faire pareil… Mais fois je me dis le contraire. Que ce serait trop compliqué pour eux et qu’ils rompraient les ponts. Avec moi, avec les enfants. Que dire à ces derniers ? Papy et mamie ne veulent plus nous voir car papa aime un homme ? C’est quoi le message à transmettre à mes enfants ? Que mes parents ne sont que des cons de conformistes vieux jeu ?
Comme je le disais, il n’y a pas d’urgence pour le moment. Mais j’y pense. Comme un truc lancinant qui reste en tête…

J’ai détesté la fin de la saison deux (qui à mon sens laisse présager une un saison trois). L’épisode se termine sur un plan à trois entre le héro, son petit ami et un pote du premier. Notons toutefois que le héro est venu sur Lyon pour retrouver le gars de l’asso et qu’il se passe un jeu entre eux. C’est quoi la morale ? Envoyons-nous en l’air comme des cons de PD ?? ? Ah bravo ! Je ne fais pas mon prude. Des plans à trois, j’en ai fait. Avec des couples, avec des célibataires. Je ne crache pas dans la soupe. Mais fallait-il montrer que le dans le monde yag tout se finit toujours en partouze et que tout le monde baise avec tout le monde. Fallait-il faire perdre l’innocence du héros qui semblait amoureux de son copain ? Non c’était inutile. Sauf à vouloir maintenir la réputations des yag. Je suis déçu.

J’arrête là pour ce soir. Demain je passe en coup de vent avant de partir.

A demain les copains.

]]>
2018-12-29T23:47:00+01:00
http://gary.journalintime.com/L-entre-apercu-du-vendredi L'entre-aperçu du vendredi. Rien de bien passionnant aujourd'hui. Pas vraiment le moral en ce vendredi soir... Je viens d'avoir un échange de sms assez intéressant avec Gil. Il me disait qu'il aurait aimé me voir. Or ce n'est pas possible. Il est à plus de cent kilomètres d'ici et j'ai mes enfants. Des fois je me dis que trouver un mec relève de l'impossible. La distance, mes enfants, je cumule les difficultés… Avec Gil, je viens d'apercevoir les limites d'une éventuelle relation. Oui, il nous sera impossible sur un coup de tête, une envie ou une passion de prendre la voiture et d'aller embrasser l'autre. On Rien de bien passionnant aujourd’hui. Pas vraiment le moral en ce vendredi soir…

Je viens d’avoir un échange de sms assez intéressant avec Gil. Il me disait qu’il aurait aimé me voir. Or ce n’est pas possible. Il est à plus de cent kilomètres d’ici et j’ai mes enfants. Des fois je me dis que trouver un mec relève de l’impossible. La distance, mes enfants, je cumule les difficultés… Avec Gil, je viens d’apercevoir les limites d’une éventuelle relation. Oui, il nous sera impossible sur un coup de tête, une envie ou une passion de prendre la voiture et d’aller embrasser l’autre. On ne pourra pas se demander si on va au resto ou si on reste à la maison ce soir. Non. Tout ça n’est pas possible.
Et là, la petite voix me parle. Elle me dit que ce n’est pas possible. Elle sait que ce sera compliqué, elle sait que ce sera source de conflit. C’est quoi notre vie ? Des moitiés de week-end de temps en temps ? Une escapade dans un hôtel un soir ? Et après ? Le manque, les draps froids, l’envie de sentir le corps de l’autre, le besoin de sentir ses lèvres, l’absence. Ce sera notre quotidien. Là tout de suite, je n’ai pas envie d’écouter cette petite voix car Gil me fait du bien. Beaucoup de bien. Alors si je dois faire peser tout ça dans la balance, je me demande ce qui pèsera le plus lourd. Pour cette fois je n’écoute pas ma petite voix et je me rendrai chez Gil dimanche soir. Nous aborderons l’après à ce moment là. Nous profiterons l’un de l’autre. Nous passerons la soirée à nous toucher et nous caresser car on le fait bien et ce réciproquement. Puis le reste de la soirée sera plus sex. La nuit sera douce et câline. Au petit matin je prendrai le chemin du retour. Et on avisera.
Avec ma rencontre avec Bob, j’avais fait fi de la distance. En me disant que l’on arriverait à se voir, que ce serait possible. Mais il avait raison. C’est utopique. Sans parler de vie commune on a cette nécessité de se voir et passer du temps avec l’autre. Mais la semaine où j’ai les enfants c’est impossible. Pas pour le moment, pas tant qu’ils ne sont pas au courant pour ma sexualité. Je ne compte pas le dire dans l’immédiat. J’attends de trouver le bon. Donc, le rencontrer, voir si ça colle, commencer à développer des sentiments, voir comment ça tient. On arrive vite aux neufs mois… C’est énorme… Quel mec pourra attendre comme ça et ne pas voir son chéri pendant sept jours ? S’il est dans le coin on peut toujours se retrouver le midi pour un resto ou un petit câlin. Mais pas à 1h30 de route. C’est impossible.
Bob avait raison…

Alors que me reste t’il ? Pas grand chose. Gil a dit, à au moins deux reprises "Je ne suis pas fixé là-bas". Il s’y est installé pour son ex. À la base il est d’ici, du même département que moi. Alors je vais lui demander de revenir ici ? De quitter son taf pour que l’on puisse vivre ce que l’on a à vivre ? Non, c’est pas possible. Je ne peux pas lui demander de renoncer à sa vie, son taf, son asso pour moi.
Lui et moi c’est voué à l’échec, hein ?

]]>
2018-12-28T23:38:00+01:00
http://gary.journalintime.com/Projets-du-jeudi Projets du jeudi. Ce matin je suis monté sur mon pèse-personne. Bon, il fait la gueule… Les excès de ces derniers mois, ceux des fêtes n'aident pas du tout. Il va falloir remédier à ça et entamer un petit régime. Parce qu'a ce rythme là, je ne vais rentrer dans plus rien du tout… Cet aprem on est allé au ciné avec les enfants. J'avais envie de sortir. Autant j'aime bien rester tranquille à la maison mais je tourne vite en rond. Ca m'a fait du bien de sortir un peu, de voir du monde, de ne plus être enfermé et de faire autre chose que rester enfermé. On est allé voir un dessin animé. A Ce matin je suis monté sur mon pèse-personne. Bon, il fait la gueule… Les excès de ces derniers mois, ceux des fêtes n’aident pas du tout. Il va falloir remédier à ça et entamer un petit régime. Parce qu’a ce rythme là, je ne vais rentrer dans plus rien du tout…

Cet aprem on est allé au ciné avec les enfants. J’avais envie de sortir. Autant j’aime bien rester tranquille à la maison mais je tourne vite en rond. Ca m’a fait du bien de sortir un peu, de voir du monde, de ne plus être enfermé et de faire autre chose que rester enfermé. On est allé voir un dessin animé. A sept et dix ans, on ne va pas encore voir des trucs trop compliqués ! Et ils sont bon public !! ! Du coup ça passe bien ! Bon, il est difficile de les faire bouger de l’appart. A grand renfort de menaces et d’énervement j’y arrive ! Et à l’heure en plus ! Ces gosses !

Avec Gil on envisage de se voir dimanche prochain. Après avoir déposé les enfants à 18h, je prendrai la voiture pour le rejoindre. Une heure et demi de route plus tard on passe la soirée et la nuit ensemble. En revanche, le lundi il bosse à 8h, alors il faudra reprendre la route. De toute façon j’ai les enfants pour la soirée. J’ai également des courses à faire. Ca tombe bien. Est-ce qu’il faudra que l’on ait une discussion sur ce que l’on est l’un pour l’autre ou est-ce trop tôt ? Je ne sais pas trop. Nos dials sont quotidiens. On échange sur tout et rien. On a pas mal de choses en commun. On est clairement dans une démarche de séduction réciproque et pour une fois, je ne me pose pas trop de questions. Je me laisse porter par les évènements et je ne freine rien. Pour la première fois. Oui, ça fait du bien de savoir que quelqu’un pense à moi, ça fait du bien de plaire, ça fait du bien de recevoir des smileys de cœur, ça fait du bien d’être important pour quelqu’un. Alors pour tout ça vaut le coup que je me laisse aller. C’est peut-être le bon. Malgré la distance. Malgré les difficultés. C’est peut-être celui qui est fait pour moi, celui qui m’aimera inconditionnellement. Je ne sais pas du tout. Mais je veux laisser faire les choses.

Assez pour ce soir. Il faudrait que je me couche tôt car les enfants se lèvent toujours de bonne heure…

A demain !

]]>
2018-12-27T23:52:00+01:00