Le journal de Gary

Samedi engagés.

Entre hier et aujourd’hui, j’ai regardé une web série : Les engagés. En ce moment, je suis pas mal branché programmes yag et compagnie. Je ne sais pas si je me cherche où si je recherche des réponses à mes questions, si je suis en recherche une appartenance particulière. Je ne sais pas. Mais je regarde et je suis assez intrigué.
Cette web série raconte l’histoire d’un rebeu gay qui part s’installer sur Lyon pour vivre sa vie telle qu’il l’entend. Il rejoint un gars qu’il a connu dans le temps et qui est très investi dans une asso accueillant les LGBT. Comme c’est une web série, les épisodes sont courts et denses.
Alors oui je me suis retrouvé dans certains aspects mais pas tous. Je suis resté étonné du militantisme de cette asso qui doit être représentative de beaucoup d’autres ou d’autres asso plus importantes. Ceci m’a touché car je ne suis pas concerné par cela. Je ne suis pas outé. Peu de gens savent que je suis gay et surtout ni mes parents, ni mes enfants, à savoir les personnes les plus importantes pour moi. Je me demande comment ils réagiraient… Je ne me fais pas trop de souci pour mes enfants. Mais mes parents. Une fois j’en ai parlé avec mes frères. Ils m’avaient conseillé de ne rien dire que ce serait une nouvelle bien trop perturbante pour eux. Je ne sais pas. Des fois je me dis que ça devrait aller, que finalement ça ne change rien et qu’un homme ou une femme ça reste la personne que j’aime. Ils ont bien supporté Ophélie pendant 15 ans alors qu’ils ne l’aimaient pas. Ils le faisaient pour moi. Juste parce que c’était ma femme. Je me dis qu’ils pourraient faire pareil… Mais fois je me dis le contraire. Que ce serait trop compliqué pour eux et qu’ils rompraient les ponts. Avec moi, avec les enfants. Que dire à ces derniers ? Papy et mamie ne veulent plus nous voir car papa aime un homme ? C’est quoi le message à transmettre à mes enfants ? Que mes parents ne sont que des cons de conformistes vieux jeu ?
Comme je le disais, il n’y a pas d’urgence pour le moment. Mais j’y pense. Comme un truc lancinant qui reste en tête…

J’ai détesté la fin de la saison deux (qui à mon sens laisse présager une un saison trois). L’épisode se termine sur un plan à trois entre le héro, son petit ami et un pote du premier. Notons toutefois que le héro est venu sur Lyon pour retrouver le gars de l’asso et qu’il se passe un jeu entre eux. C’est quoi la morale ? Envoyons-nous en l’air comme des cons de PD ?? ? Ah bravo ! Je ne fais pas mon prude. Des plans à trois, j’en ai fait. Avec des couples, avec des célibataires. Je ne crache pas dans la soupe. Mais fallait-il montrer que le dans le monde yag tout se finit toujours en partouze et que tout le monde baise avec tout le monde. Fallait-il faire perdre l’innocence du héros qui semblait amoureux de son copain ? Non c’était inutile. Sauf à vouloir maintenir la réputations des yag. Je suis déçu.

J’arrête là pour ce soir. Demain je passe en coup de vent avant de partir.

A demain les copains.